Anti poux : les premiers réflexes à avoir

Comme si la fin des vacances ne suffisait pas, la rentrée est aussi synonyme du retour des poux ! Ces petits parasites envahissent chaque année les têtes de nos enfants et provoquent des démangeaisons. Comment prévenir l’épidémie cette année ? Comment savoir si l’on a des poux et comment s’en débarrasser rapidement ? La rédaction houra vous informe pour que vous puissiez passer une rentrée de septembre plus sereine !

Poux : comment prévenir l’épidémie ?

Les poux sont des insectes de type parasite qui se nourrissent du sang humain. Les poux peuvent se retrouver sur plusieurs zones du corps : la tête bien sûr, mais aussi le corps ou le pubis. De petite taille (2 à 4 millimètres), les poux possèdent trois paires de pattes, leur permettant de se déplacer rapidement et de trouver assez facilement de nouvelles proies ! Ils sont également pourvus de pinces, leur permettant de s’accrocher très facilement aux cheveux, aux poils et aux vêtements.

La couleur des poux varie selon leur âge : à l’état d’œufs, ils sont de couleur jaune à grise. Quand ils atteignent le stade de lentes, ils peuvent ressembler à s’y méprendre à des pellicules et sont généralement situés à la racine des cheveux. Enfin, les poux adultes sont plutôt de couleur grise.

Prévenir l’épidémie de poux n’est pas possible. Cependant, plusieurs conseils de prévention au niveau de l’hygiène peuvent être mis en place pour limiter au maximum le risque de contamination :

  • Dès la rentrée, surveillez le cuir chevelu de vos enfants quotidiennement : brossez bien leurs cheveux surtout s’ils sont longs, et attachez-les plus souvent possible ;
  • Sensibilisez votre enfant au risque de contamination, et demandez-lui de ne pas partager ses vêtements, notamment les chapeaux, bonnets ou écharpes avec ses camarades ;
  • Si votre enfant attrape des poux, agissez dès le moment où vous vous en rendez compte pour limiter au maximum la contamination de son entourage. Celui-ci peut continuer à aller à l’école ou à la crèche, en revanche prévenir le responsable de l’établissement est conseillé pour qu’il puisse agir en conséquence et prévenir les autres parents.

Comment savoir si on a des poux et comment s’en débarrasser ?

Selon l’Assurance Maladie, les poux de tête ne provoquent aucun symptôme ou démangeaison du cuir chevelu dans 40 % des cas. Pendant ce temps, les poux prolifèrent sur le cuir chevelu et peuvent contaminer librement d’autres personnes. En cas de présence de poux, les symptômes peuvent se manifester par la présence de démangeaisons, 2 à 6 semaines après la contamination. Si l’enfant se gratte, des lésions et rougeurs peuvent aussi survenir, ainsi que des ganglions localisés au niveau du cou.

Si votre enfant commence à se plaindre de démangeaisons ou que vous le voyez se gratter de façon inhabituelle, partez en chasse ! Examinez minutieusement sa tête, du cuir chevelu jusqu’aux pointes, mèche par mèche, si possible dans des conditions d’éclairage optimales et avec une loupe. Arrière des oreilles, nuque…aucune zone ne doit être épargnée pour identifier ces petits parasites indésirables.

Vous avez remarqué des poux adultes ou des lentes localisées au niveau des racines ? Il est temps de commencer dès maintenant le traitement pour vous en débarrasser rapidement ! Le traitement anti-poux classique consiste à appliquer des produits prévus à cet effet, en une ou plusieurs fois. Les produits anti-poux agissent en “étouffant” l’insecte, grâce aux diverses substances qu’ils contiennent. En plus de ces traitements disponibles sous plusieurs formes (sprays, mousse…), des lotions et shampoings peuvent aussi vous aider à en venir à bout. L’Assurance Maladie conseille également de ne traiter les poux que lorsqu’ils sont déjà présents sur le cuir chevelu, et non en prévention.

Mesures complémentaires en cas de poux de tête

Outre ces traitements indispensables pour venir à bout complètement des poux, vous pouvez également prendre ces quelques mesures complémentaires :

  • Utilisez un peigne anti-poux : pour éliminer totalement les poux et les lentes, peignez les cheveux de votre enfant avec un peigne anti-poux conçu pour cet usage, pendant au moins une demi-heure de la racine jusqu’aux pointes. Après chaque passage, nettoyez le peigne sur du papier absorbant ;
  • Nettoyez les vêtements et le linge de lit : les poux, en plus de se promener allègrement sur nos têtes, peuvent aussi être présents sur les vêtements et sur le linge de lit. Pour éviter tout risque de récidive, passez tous les textiles susceptibles d’être contaminés en machine, avec un cycle supérieur à 50 ° pour éliminer les éventuels résistants ;
  • Si votre enfant a été contaminé par les poux, prévenez votre famille et l’entourage proche de votre enfant afin qu’il puisse eux-mêmes vérifier la présence de poux ou non dans leur foyer.

Quand consulter en cas de poux ?

La présence de poux ne nécessite généralement pas une consultation médicale. En revanche, il est recommandé de consulter le médecin traitant ou le pédiatre si vous n’êtes pas sûr(e) de la présence de poux, si votre enfant a un impétigo ou si les poux ne disparaissent pas malgré les traitements mis en place.

Comment traiter les poux de façon naturelle ?

Si les traitements anti-poux classiques sont très efficaces pour en venir à bout, ils sont en revanche formulés avec des substances chimiques. En complément de ces traitements, vous pouvez également opter pour des traitements plus naturels. Ces derniers n’ont pas fait l’objet d’études officielles prouvant leur efficacité, cependant certains sont connus pour être tout aussi utiles :

Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc très utilisé en cuisine est aussi un répulsif anti-insectes très connu. Pour l’utiliser sur les poux de tête, vous pouvez réaliser un shampoing au vinaigre, en prenant garde d’éviter tout contact avec les yeux. Rincez ensuite abondamment puis démêlez les cheveux de votre enfant avec un peigne anti-poux. Vous pouvez ensuite refaire un shampoing (anti-poux ou classique) pour éliminer l’odeur de vinaigre qui peut persister après le rinçage.

L’huile de coco

Les traitements anti-poux étant formulés à base d’agents occlusifs, l’huile de coco est aussi un traitement naturel anti-poux à tester. Sa texture épaisse et visqueuse empêchera les poux de respirer, en plus de nourrir les cheveux et d’avoir un parfum plutôt agréable ! Utilisez l’huile de coco sous forme de bain d’huile, du cuir chevelu aux racines et massez bien pour faire pénétrer l’huile. Laissez agir au minimum 30 minutes à une heure avant de procéder au shampoing et de peigner avec un peigne anti-poux.

Les huiles essentielles contre les poux

Autre astuce naturelle contre les poux : les huiles essentielles ! Celles-ci sont à employer avec plus de précaution car elles peuvent s’avérer allergisantes. Les huiles essentielles efficaces contre les poux sont les huiles essentielles de lavande et de tea tree. Vous pouvez par exemple ajouter 1 goutte de chaque huile dans votre huile de coco pour renforcer l’efficacité du bain d’huile.

Le bicarbonate de soude

Comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude est très employé en cuisine et pour l’entretien de la maison. Il semble également efficace contre les lentes. Pour cela, mélangez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude avec un peu d’eau, avant d’appliquer la préparation sur le cuir chevelu et de masser pendant quelques minutes. Procédez ensuite au shampoing et au démêlage avec le peigne.

Retrouvez notre sélection de produits anti-poux sur houra.fr ! Livrés directement chez vous, ils vous aideront à vous débarrasser rapidement de ces insectes indésirables et retrouver du bien-être.

 

Vous aimerez aussi :

Vitamines enfants : une rentrée en pleine forme !

Comment choisir sa crème solaire ?

Vous aimerez aussi